Une initiation au « bondage » très rigolote

initiation-shibari

Une jeune femme aux cheveux auburn se laisse attacher toute nue et dans les règles de l’art en devisant aimablement avec un gros gaillard jovial, et plein d’attentions. Désireuse d’être initiée à la technique du « shibari », cet art japonais de nouer les liens sur les membres des prisonniers, mais dans une posture inconfortable qui leur rendra toute tentative pour se mouvoir très douloureuse, cette jeune femme demande à en faire l’expérience à un homme vêtu de cuir qui va transformer cette pratique fétichiste en un vrai pastiche érotico-comique. Le gars lui suggère tout d’abord d’enlever cette nuisette qu’elle porte pour tout vêtement, avant de l’allonger sur une table avec beaucoup de prévenances.

Pendant qu’il lui lie les chevilles, l’homme lui explique tous les tenants et les aboutissants de ses savantes manœuvres. Puis, il lui fait passer sur des parties sensibles du corps, la sensation d’un appareil électrique, mais sans jamais oublier de demander à la jeune femme si tout va bien, et en restant toujours très attentionné. La séance de « bondage » est alors complètement vidée de son sens et sa patiente la commente, comme s’il s’agissait d’une pratique tout à fait anodine… L’homme l’enlace ensuite pour la retourner sur le ventre, et la fouette et la cravache sur les fesses et la vulve. Cela ne soulève donc que des vagissements et des soupirs chez la jeune femme, et une sorte de contentement, qui tient plus à du badinage, qu’à une pratique sexuelle extrême. Le décalage entre le ton de la séquence vidéo et un vrai « bondage » donne à cette scène un caractère franchement burlesque.

Recherchée avec : initiation bondage, initiation au bondage, bondage initiation, bondage avec jeunes femmes, initiation bandage.

Postez votre commentaire ici :